Raconter votre confinement

Bonjour à tous

L’épidémie de Coronavirus est une épreuve pour chacun d’entre nous.

Nous ne sommes pas préparés à affronter cette épreuve qui vient chambouler nos vies, nos organisations.
Dans ce topic venez discuter si vous vous sentez seul, si vous êtes inquiet. Raconter votre confinement, donner des astuces, des choses à faire etc…

Bref ce topic est là pour ceux qui ont en besoin et surtout respectez bien les consignes et prenez soin de vous et de votre foyer.

1 J'aime

Je commence.

Nous sommes 4 dans un appartement. Ma femme et mes deux enfants.
Actuellement le télétravail fonctionne plutôt bien, et je me bat avec OZE (=pronote) pour récupérer les devoirs de mon fils. Une heure pour télécharger 4 fichiers…
Ma fille qui passe le bac est inquiète, je la rassure en lui disant que tout le monde est impacté et que cet événement est exceptionnel.

Il faut rester ZEN, ne pas s’exciter.

En regardant la télé je vois que des gens dévalisent les rayons pour acheter une tonne de pâtes riz… je trouve cela tellement idiot. Et je découvre aussi que le PQ est très recherché , franchement on peut survivre sans PQ non?

1 J'aime

Je suis lycéen en terminale et cette histoire de télétravail me saoule profondément : ma maison n’est pas, pour moi, un espace de travail et je n’ai pas de PC dans ma chambre. Ce qui fait que je suis dans mon salon avec un bureau de 50cm² et un petit frère de 4 ans, qui, enfermé, arrête pas de crier. Aucune de mes plateformes académique ne marche, les cours sont décalés, mais le problème c’est que je ne suis pas officiellement en vacance, donc certes je ne travaille pas et ce n’est pas ma faute car c’est une situation extrêmement chaotique, mais… je suis pourtant officiellement en cours.

Sinon niveau contact social, ça va, je suis H24 sur discord du coup (ce qui est un problème puisque justement le lycée me permettait de couper un peu) avec des gens géniaux et on s’entraide, on s’occupe, on fait en sorte de pas déprimer dans ces moments là.

Et justement, je marchais pour aller au lycée, je faisais sport au lycée, maintenant, je ne fais plus rien et je ne vais pas faire d’exercice pendant des semaines, je ne sais pas à quoi va ressembler l’après, comment tout va se passer, tout ce qui est bac, santé, monde plus globalement, mais pour l’instant, je suis juste stressé de ma situation.

1 J'aime

c’est parfaitement normal d’être stressé. Et puis un jeune enfant s’est effectivement très difficile de lui trouver des distractions en confinement.

Tu as le droit de t’aérer avec lui mais pas en groupe (et garde l’attestation avec toi)

Il va falloir s’armer de patience.

1 J'aime

La patience va effectivement être la mère des vertus mon cher @edra78 :slight_smile:

Je bosse en télé-travail pour le centre d’archives départemental, on a un réseau intranet facilement accessible depuis le domicile. Et tous les postes physiques non éligibles au travail à distance sont en congé sine die.
Donc là dessus, je suis plutôt chanceux et je souhaite bon courage à celles et ceux qui ont un employeur sans la moindre clarté au niveau des consignes et des modalités d’indemnisation.

Pour ma part, il y a des périodes où je suis moins sociable qu’à d’autres, ce qui fait que je suis plutôt tolérant à l’isolement. En soi, cela ne me gène pas trop.

C’est surtout pour les personnes sociables seules, ayant l’habitude de sortir pour avoir des contacts avec les gens, que ça va être compliqué à gérer. Il faut faire attention à garder un contact avec elles, même à distance.
Il ne faut donc pas hésiter à se prendre en main et aller encore au delà des consignes gouvernementales.

Compliqué pour mon voisinage aussi. Beaucoup d’enfants en bas âge, qui ont l’habitude de sortir et se défouler. Au bout de 24h, ils sont déjà fous et les parents ne sont pas très responsables. Le hall est devenu un parc d’attractions, ce qui n’est malheureusement pas très raisonnable compte tenu du mode de transmission du Covid-19.
Et bonjour le bruit aussi… j’espère ne pas devenir complètement dingue, mdr

Du coup, je limite encore plus mes sorties que je l’avais prévu, car une telle irresponsabilité au niveau des allées et venues rend l’immeuble à haut-risques. Ce serait bête de choper ce truc au sein de l’immeuble simplement car il est impossible de respecter une quelconque distance de sécurité.

Pas plus mal au final, vu que chaque sortie est potentiellement dangereuse. Pour soi et les autres. Les attestations doivent vraiment rester à leur stricte place : une circonstance exceptionnelle que tu utilises au minimum possible. Mais tout le monde ne joue pas le jeu.

Sur ce, courage à toutes et à tous ! :slight_smile:

2 J'aimes

je pense à un film actuellement :grinning:

2 J'aimes

Mon Pat et moi on bosse tous les deux dans un quotidien et lui faisant partie de la population dite à risque est en télétravail. Moi par contre la partie gestion de l’imprimerie demande à ce que je sois sur site. Impossible de télé travailler.

Ceux qui me connaissent savent que je suis toujours du côté positif, bienveillant et je fais de l’humour mon arme (pas toujours heureuse je le confesse). Mais ça cache une hypersensibilité et de temps en temps je me sens très mal. Pas pour moi… j’arrive toujours à combattre ce côté obscur mais en ce moment c’est moins facile.

En fait ça se traduit par « un goût à rien ». Un film? Bof. De la musique? Bof. Dreams? Bof… les news? Merci j’ai eu ma dose.

Rien d’exceptionnel - sinon la situation - car c’est pour tout le monde pareil : il faut se laisser du temps pour absorber cette crise qui bouleverse nos habitudes et nous déstabilise.

2 J'aimes

Il faut garder le moral et ne penser qu’au but final de ce confinement : en terminer avec cette épidémie.

En fin d’après-midi je propose aux enfants un film pour justement se regonfler. J’en profite aussi pour montrer quelque classiques du cinéma.

Par exemple sur Netflix vous avez les Blues Brothers, La folle journée de Ferris Bueller, Dirty dancing, Les goonies

Hier c’était Rain Man avec Tom Cruise et Dustin Hoffman

1 J'aime